Reportage publié le 24 août 2020

Le Sardegna Gran Tour - 4 jours à la découverte du paradis routier sarde

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Pandin Filippo, Klaus Nennewitz, David Zimmermann

Le Sardegna Gran Tour, c’est l’opportunité de découvrir le temps d’un weekend prolongé quelques-unes des plus belles routes de Sardaigne. En solo ou en duo, libre à vous de choisir l’un des deux itinéraires GPS journaliers; 100% routier ou mixte route-piste.L’organisation s’occupe des réservations pour le ferry, transporte vos bagages à l’hôtel et prévoit des gueuletons en milieu de journée sur la route et en soirée à l’hôtel. Vous avez dit gâtés ?

Initialement planifiée en mai, la 3ème édition du Sardegna Gran Tour a bien failli être annulée comme la majorité des évènements rassemblant du monde en cette année 2020. C’était sans compter sur la persévérance et la détermination des organisateurs, qui ont fait le pari de repousser l’évènement début juillet plutôt que de l’annuler. C’était gonflé, la situation pouvait changer à tout moment, mais ils ont eu de la chance. Non seulement le Sardegna Gran Tour a eu lieu, mais en plus on a pu profiter d’une ile quasi vierge de touristes.

Première étape : Milan – Livourne (370 km)

Le rendez-vous est donné à Milan, sur la futuriste place Gino Valle inaugurée lors de l’Expo Milan 2015. Malgré la situation sanitaire incertaine, près de 70 participants ont répondus présent. Sans grande surprise, je suis l’un des trois seuls étrangers, avec un compatriote tessinois et un journaliste allemand. Les autres, une trentaine, ayant préféré annuler. 

La proportion de participants en Honda (Africa Twin, X-Adv) est telle que je me demande ce qui se passe, dans un marché normalement largement dominée par la sacrosainte BMW GS. J’aurai rapidement l’explication d’un des organisateurs. Honda a pris en charge la moitié des frais d’inscription de ses clients ! Plutôt sympa non ? 

Une fois les formalités réglées, je sélectionne la trace mixte route/tout-terrain sur mon GPS et je profite de partir dans les premiers afin de ne pas avoir à rouler en groupe. A peine sorti de la périphérie de Milan et de son trafic chaotique, les jolies routes ne se font pas attendre. 

J’avais déjà roulé avec la Moto Guzzi V85 TT l’an passé lors de son lancement presse et c’est avec un grand plaisir que je retrouve la version "Travel" pour ce voyage pour lequel elle me semble taillée sur mesure. J’aime bien le concept de ces évènements où l’on nous fourni une trace GPS et basta. Chacun peut rouler à son rythme sans dépendre des autres. 

Aujourd’hui la partie off-road est marginale, peut-être seulement 60 à 70 km. C’est donc une excellente mise en jambe de ce qui nous attend en Sardaigne pour le reste du weekend. 

Je roule un peu sur des œufs les premiers kilomètres avant de progressivement me lâcher. Normale me diriez-vous, on m’a confié une moto flambante neuve avec une franchise de 1’000 balles en cas de dégâts ! A ma défaveur, j’ai omis de baisser la pression des pneus par pure flemme et j’ai préféré garder mes valises histoire de ne pas devoir porter mes affaires pour ce soir dans un sac à dos... 

Après une petite halte sur une terrasse ombragée pour le repas organisé, je reprends la route avec deux Africatwinistes avec j’ai partagé la table. On rejoint le port de Livourne avec une avance copieuse et comme tous les autres, on prend d’assaut le seul petit bistro du coin dont l’unique employé, assailli de commandes de paninis et de bière sait plus où donner de la tête.

L’attente pour l’embarquement est longue et les mesures spéciales Covid19 ne facilitent pas les choses. Contrôle des documents relatifs à la pandémie, prise de température, etc. Quand enfin on est à bord, je fais la connaissance de mon collègue de cabine, Thomas, un journaliste pour la revue italienne Endurista. Avec ses 30 ans, c’est le plus jeune de groupe et il roule avec une vieille Super Ténéré 750 qui a déjà dépassé les 100'000 km. 

La suite sur la page 2

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Record historique des ventes pour Ducati
Ducati célèbre une année 2021 historique, avec un nouveau record de vente. Un signe de bonne santé pour le constructeur en mains allemandes ?
Les ventes de moto à un nouveau sommet en 2021
L'année 2020 avait déjà montré une progression des ventes, 2021 a continué sur la même lancée. Nouveau record historique !
De 1972 à 2022 - 50 ans de Kawasaki Z
La dynastie initiée par la Z1 Super Four en 1982 se perpétue depuis 5 décennies et pour commémorer ceci, Kawasaki annonce 4 modèles en édition spéciale.
Une Honda RC213V-S neuve adjugée… CHF 225'680.- !
Les motos d’exception ou rare deviennent des valeurs refuges ou encore des placements à l’instar de cette Honda RC213V-S qui neuve valait 169'880 CHF et qui vient d’être vendue aux enchères pour la somme record de CHF 225'680.-.
Toute l'équipe d'AcidMoto vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. Rendez-vous en 2022 pour d'autres aventures !
AcidMoto vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année.Et vous donne rendez-vous en 2022 pour d'autres aventures !!!
Honda CB750 Seven-Fifty par Jerem Motorcycle
Jerem Motorcycles à Béziers est un habitué des préparations sur diverses motos Youngtimer. Son style s'affirme un peu plus avec cette CB750-Four.

Hot news !

Essai Triumph Tiger Sport 660 - GT British pour jeune permis (vidéo)
Avec le moteur 660, la marque anglaise dispose d'un produit d'appel qui se décline ici en une moto plus polyvalente qu'un roadster.
Triumph lâche ses Tiger 1200 dans l'arène des gros trails
Triumph présente ses nouveaux trails au long cours et lâche ses Tiger 1200 chez les gros trails
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.