Essai publié le 08 mars 2018

Essai KTM 790 Duke 2018 - Attention tranchant !

Texte de Marc / Photo(s) de Sebas Romero & Marco Campelli / Vidéo(s) de Luca Piffaretti & Eros Girotti

Avec sa 790 Duke KTM veut combler le vide qu’il existe dans sa gamme entre la 690 Duke, équipée pour rappel d’un mono, et la 1290 SuperDuke. De plus, le marché des roadsters de moyenne cylindrée est porteur car il représente 70 % des ventes en Europe. Alors est-ce que celle qu’on surnomme « le Scalpel » porte bien son nom ? En route pour le découvrir.

La prise de contact

Le premier contact avec la 790 Duke est direct, on embarque sur les motos pour se rendre à la conférence de presse qui a lieu à quelques kilomètres de l’hôtel dans un hangar d’aviation. La compacité de l’engin me saute entre les jambes si j’ose dire, même avec la selle standard je n’ai aucun problème à poser les deux bien au sol, j’ai même les genoux un peu fléchis. L’étroitesse de la machine y est pour beaucoup.

Je profite des quelques kilomètres de route pour me familiariser avec les commandes qui sont hyper intuitives, nul besoin d’avoir un doctorat en physique quantique pour entrer dans les bons menus et naviguer entre les différentes modes de conduite. On arrive rapidement au hangar pour la partie technique de la journée, il faut bien suivre le cours si on veut continuer à aller jouer à la récré avec ce nouveau jouet.

Quelques heures à l’école

Dès le début du projet de la 790, la piste du V2, architecture moteur chère à KTM, a été écartée car cela ne permettait pas d’obtenir la compacité souhaitée. Le constructeur autrichien a donc conçu ce tout nouveau vertical twin qui est tellement compact qu’il est plus petit que le mono de la 690 ! Les pistons sont calés à 75 degrés afin d’amener un maximum de couple, du coup le moteur est équipé d’un double balancier d’équilibrage afin de supprimer les vibrations.

La boîte à 6 rapports, à laquelle le blipper est intégré, est superposée afin de raccourcir au maximum le bloc et de pouvoir placer la chambre de tranquillisation des gaz d’échappement juste derrière. Elle est bien entendue équipée d’un embrayage à glissement limité.

Le twin de très exactement 799cc est bardé d’électronique afin de faciliter la conduite et de gérer au mieux ses 105 chevaux et 87Nm de couple. On trouve 4 modes de conduite, un anti-patinage, un anti-wheeling, un ABS de virage paramétrable en mode supermotard, un contrôle de glisse, un launch control,… sacrée usine à puces la 790 Duke ! Tout est directement accessible via le tableau de bord TFT qui est connectable à votre smartphone via Bluetooth afin de savoir qui vous ose vous déranger pendant que vous roulez ou alors pour pouvoir sélectionner la musique qui passe dans vos oreilles (en option). Il y a même une prise USB (en opion), dont l’intégration est médiocre, à disposition pour le recharger ou alimenter un GPS.

Avoir un bon moteur c’est bien, mais qu’en est-il du châssis ? Les ingénieurs du constructeur autrichien ont appliqué la même recette au châssis qu’au moteur, à savoir une recherche de compacité à l’extrême. Un exemple tout simple : la boîte à air fait partie intégrante de la boucle de cadre arrière, les ouvertures sur les côtés l’alimentent directement et ne sont pas là pour décorer. Efficacité maximale

Le cadre à treillis tubulaire utilise la rigidité du moteur, cela permet d’économiser de la matière et donc du poids. Pour les suspensions, KTM a fait appel à son partenaire historique WP. A l’avant on trouve une fourche non réglable de 43mm et à l’arrière un mono amortisseur réglable uniquement en précontrainte.

Pour les freins, les Autrichiens ont retenu un double disque de 300mm pincé par des étriers radiaux à 4 pistons. Le but étant de trouver un bon compromis entre mordant et agressivité pour une utilisation routière par tous, la 790 Duke devant tout autant contenter les jeunes permis que les motards plus expérimentés.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
La légéreté
+
L'agilité
+
Le package électronique
+
Le fun
On a moins aimé :
-
Souplesse du twin à bas régimes
-
Suspensions pas réglables
-
Endurance des freins en conditions extrêmes

Fiche technique

Véhicule
Marque :
KTM
Modèle :
790 Duke
Année :
2018
Catégorie :
Roadster
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle, 4 temps, double ACT
Cylindrée :
799 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
DKK Dell'Orto (corps 42mm)
Performances
Puissance max. :
105 ch à 9'000 tr/min
Couple max. :
87 Nm à 8'000 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaine X-Ring 520
Boîte :
6 rapports avec Blipper
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
Tubulaire acier chrome-molybdène avec moteur comme élément porteur
Suspension AV :
Fourche inversée non-réglable WP de 43mm
Course AV :
140 mm
Suspension AR :
Monoamortisseur WP, réglable en précontrainte
Débattement AR :
150 mm
Pneu AV :
120/70 ZR 17
Pneu AR :
180/55 ZR 17
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque de 300mm avec étriers radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 240mm avec étrier à 2 pistons
Dimensions
Empattement :
1'475 mm
Hauteur de selle :
825 mm
Selle basse 805mm et avec châssis bas 785mm
Poids à sec :
169 kg
Réservoir :
14 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Black
 
Grey/Orange
Catalogue
Prix de vente :
CHF 10'990.-
(hors frais de transport) version L CHF 10'390.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Subtile mise à jour de la sculpturale MV Agusta Superveloce
Quand MV Agusta a mis cette beauté sur le marché, c'était une série limitée assez chère. La sauce a pris et les clients ont demandé une version de série qui s'est concrétisée. 2 ans après, mise à jour avec de nouvelles couleurs.
KTM se lance aussi dans l'ajout de Rrrr, voici la 1290 Super Duke RR
On se moquait quand c'était les japonais qui le faisaient, maintenant c'est au tour de KTM d'ajouter un caractère plus sportif à sa Super Duke 3ème du nom, laquelle reçois un second R dans son patronyme.
Suzuki tease en vidéo la sortie d'une nouvelle GSX-S 1000
Finalement commercialisée en 2015 et retouchée en 2018, le gros roadster de Suzuki sur base de GSX-R 1000 accuse un certain retard face à la concurrence. Retard qu'elle devrait remonter le 26 avril.
Le nouveau Suzuki Burgman 400 se présente
Cela fait 23 ans déjà que le Suzuki Burgman est arrivé sur le marché. Avec son moteur 400 cm3 et son attitude élégante, il a posé les premiers jalons du maxi-scooter.
Triumph et l'industrie anglaise sont unis dans un projet électrique nommé TE-1 Prototype
Le projet s'appelle TE-1 Prototype et réunit Triumph, Integral Powertrain Ltd., Williams Advanced Engineering et WMG de l'Université de Warwick.
La Motorbike Expo de Verona aura lieu du 28 ou 30 Mai 2021
Alors que la quasi-totalité des salons et grands rassemblements dédiés au monde de la moto sont annulés ou devenus virtuels, la Motorbike Expo de Verona (MBE pour les intimes) compte bien organiser un VRAI événement physique cette année.

Hot news !

Cette fois c'est officiel, la Yamaha YZF-R7 va faire son retour
Les documents CARB (California Air Resources Board) sont comme les enfants et les leggings : ils ne mentent pas ! Et c'est en les consultant qu'on peut voir qu'une Yamaha YZF-R7 va faire son retour en 2022.
Essai retro : CB 750 Four K0
Que pouvons nous retenir de la légendaire CB 750 plus de 50 ans après sa sortie ?
Essai Yamaha MT-09 2021 - Vous en aurez pour votre argent
Véritable moteur de la marque vers ce qu'elle est devenue, depuis 2013 la MT-09 a grandement contribué à la renommée de Yamaha à travers l'Europe. Place à un modèle entièrement nouveau et gavé de technologie.
Essai Aprilia Tuono 660 - Avec elle, le constructeur de Noale va se distinguer
L'annonce du moteur 660 chez Aprilia était clairement une bonne nouvelle. Ce vent de nouveauté, la marque de Noale en avait bien besoin.
Mais pourquoi les MotoGP sont-elles devenues si moches ?
La forme et la fonction, éternel débat.Les canons italiens de la beauté: des Grand Prix 500 de 1993 au MotoGP de 2021...
Suzuki Hayabusa 2021 – La campagne de teasing fonce à 300km/h
Alors que la présentation officielle aura lieu dans deux jours, des "fuites" savamment orchestrées nous permettent d'en savoir un peu plus sur cette nouvelle mouture du missile sol-sol made by Suzuki.