Article du 28 octobre 2015

Nouveautés 2016 : Triumph Bonneville T120 & T120 Black - Tout change, sauf son style inimitable

Texte de Patrick Schneuwly

Pour 2016, Triumph renouvelle sa gamme Bonneville avec la Street Twin, la Bonneville T120 et enfin la Thruxton. Dotés d'un important héritage historique, le développement de ces modèles a cependant commencé d'une page blanche et a pris quatre ans.

Des trois nouveautés, le style intemporel et le caractère emblématique de la Bonneville originale sont très présents sur la Bonneville T120 et T120 Black. En effet, c'est elle qui reprend le plus d'éléments originaux tels que le double compteur, les jantes à rayons, le guidon haut et les échappements à la forme authentique.

Depuis sa sortie en 1959, la Bonneville a marqué l’histoire du deux-roues de nombreuses façons. D’abord en reprenant le nom de la ville d’Utah proche du lac salé où Triumph a battu de nombreux records de vitesse en moto, puis en devenant un catalyseur de la compétition moto aussi bien sur route qu’en tout-terrain, et enfin en devenant un objet culte possédé par des stars ou faisant de multiples apparitions dans des films à succès.

La précédente “Bonnie” avait pour tare d’avoir un moteur réclamant d’être cravaché pour donner tout ce qu’il a. La réponse de Triumph est sans appel : un nouveau bloc de 1200cm3 au comportement 54% plus coupleux, développant 105Nm dès 3’100tr/min. L’injection électronique du bicylindre répond instantanément et précisément à la commande ride-by-wire de nouvelle génération. Le calage d’allumage emblématique à 270° reste lui au programme.

La puissance de ce nouveau moteur est inconnue, mais on s’attend à une augmentation significative due aux chambres de combustion plus grandes mais aussi à l’arrivée du refroidissement liquide dont le radiateur compact minimise son impact visuel. Les carters en alu brossé et les quelques détails de couleur bronze de la T120 contribuent au côté "oeuvre d’art" du moteur dans son châssis.

Cette nouvelle Bonneville cache aussi ce qu’il faut de technologie derrière son air vintage, à commencer par le ride-by-wire paramétrable sur un mode route et un mode pluie, tout comme un système antipatinage désactivable via les boutons des nouvelles commandes au guidon. L’ABS peut lui aussi être désactivé dans le menu du tableau de bord très complet que cachent les deux compteurs à aiguille.

Point de vue style, la T120 existe en deux duo de couleurs, CranberryRed/Silver et Black/White, tous deux avec un liseret peint à la main; mais existe aussi en Black/CinderRed. Cependant, la moto au look rétro s’autorise un feu arrière et un feu de position à LED, ce dernier rendant la nouvelle Bonneville identifiable en un coup d’oeil.

Pour votre confort, elle se bonifie. L’embrayage est enrichi d’un anti-dribble. Une prise USB se cache sous la selle et se démonte avec la clé en lieu et place des vis qui tenaient l’ancienne. Les poignées chauffantes réglables sur trois modes de configuration sont montées en usine, tout comme la béquille centrale installée de série sur les T120 et T120 Black.

Fidèle à l’image des modèles Classic de Triumph, la Bonneville présente un comportement facile et avenant qui ravira les motardes et les motards désireux de rouler de façon confortable et décontractée, notamment grâce au débattement de suspension plus grand et à la selle plus confortable.

La Bonneville T120 Black est en tout point identique à la T120, à l’exception des carters-moteur noirs mats aux détails en alu poli, la ligne d’échappement, les jantes et les poignées du passager sont aussi noirs. La selle de couleur marron foncé met parfaitement en valeur la couleur graphite tandis qu’elle contraste avec le second coloris, un noir brillant.

Triumph fait la part belle à la personnalisation des modèles de la famille Bonneville. Avec plus de 470 pièces au catalogue pour les trois motos dont 160 dédiées aux T120, la marque de Hinckley a pensé à faciliter votre choix avec un kit prestige comprenant :

  • Un badge de réservoir authentique à quatre barres chromées
  • Une selle noire surpiquée et cotelée
  • Des feux clignotants noirs transparents à LED
  • Des silencieux coniques Vance & Hines chromés
  • Des poignées "ballon" noires
  • Un carter de chaîne, un carter d’embrayage, un carter d’alternateur et des enjoliveurs de boîtier  papillon chromés
La disponibilité des silencieux Vance & Hines, des kits de suppression de garde-boue arrière et des clignotants est soumise à la réglementation locale en vigueur.

Le tarif des Triumph Bonneville T120 et T120 Black devrait être connu début 2016. Les motos arriveront en magasin durant le mois de mars.

Patrick
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?
KTM 1290 Super Duke GT, léger facelift pour la voyageuse
La voyageuse grand tourisme de KTM a entièrement été renouvelée en 2018, 2021 est l'occasion d'y ajouter quelques fonctions et changer son look.
EICMA 2021 - Toujours plus vite, la nouvelle Ducati Panigale V4 2022
Depuis son arrivée en 2018, la Panigale V4 fait se tourner les têtes et tous les deux ans Ducati se penche à nouveau dessus pour la rendre plus efficace.

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.