Article du 29 octobre 2015

L'évolution de la sécurité sur les routes profite d'avantage aux automobilistes qu'aux motards

Texte de Yann

Ces dernières décennies, le net renforcement de la sécurité routière en Suisse a surtout profité aux occupants de voitures de tourisme. L’évolution est en revanche moins positive pour les piétons, les cyclistes et les motards.

Tel est le résultat de l’analyse de l’accidentalité routière réalisée par le BPA (Bureau de prévention des accidents) dans son rapport SINUS 2015. Des problèmes connus comme la forte accidentalité des usagers de la route vulnérables à l’intérieur des localités doivent désormais être pris à bras-le-corps. Le rapport SINUS présente des voies possibles.

En 2014, 53 motocyclistes ont perdu la vie sur les routes helvétiques et 1199 autres ont été grièvement blessés.

L’évolution de l’accidentalité de ces usagers de la route varie selon le critère considéré. Points positifs: en 2014, le nombre de motocyclistes tués a atteint son niveau le plus bas. L’accidentalité des motards présente par ailleurs une nette tendance à la baisse: en 2014, le nombre de dommages corporels graves subis par ces usagers de la route ne représentait plus que les 3 ∕4 environ du chiffre de 2004.

Ce qui préoccupe en revanche, c’est le fait que le nombre de motocyclistes grièvement accidentés excède depuis 2009 celui des occupants de voitures de tourisme ayant subi un accident grave. Et l’écart ne cesse de s’accentuer.

L’analyse de l’accidentalité selon le type de motocycle (cylindrée) et la tranche d’âge montre en outre que l’évolution positive n’est pas généralisée. Ainsi, alors que le nombre de tués parmi les motocyclistes sur des engins de moins de 125cm3 a reculé de 72% durant la dernière décennie, celui pour les motocyclistes sur des machines de plus de 125cm3 a baissé d’à peine 46%.

A noter aussi les évolutions fortement divergentes de l’accidentalité selon les tranches d’âge. En effet, si le nombre de dommages corporels graves a été divisé par deux environ depuis 2004 pour les motocyclistes entre 18 et 44 ans, il a en revanche doublé pour ceux de plus de 64 ans, ce qui est d’autant plus lourd de conséquences que ces derniers ont, de loin, la létalité la plus élevée.

Environ un tiers des motocyclistes grièvement blessés ont eu un accident de type perte de maîtrise, les autres ayant subi des collisions avec d’autres usagers de la route. Pour ces dernières, il est intéressant de savoir qui les a causées. L’analyse en question montre que, pour plus de la moitié d’entre elles, l’usager antagoniste est seul responsable, alors que c’est le motocycliste dans un tiers des cas. Pour le reste (14% des collisions graves), les deux parties sont coresponsables.

Les recommandations du BPA :

  • D’optimiser la gestion des vitesses en multipliant les contrôles de vitesse par la police et en les accompagnant par un travail de sensibilisation ;
  • D’optimiser l’infrastructure par l’application des instruments ISSI ;
  • D’inciter les motards à opter pour les systèmes antiblocage et de freinage intégral, à porter un casque et des vêtements protecteurs (surtout scootéristes). Ces deux éléments font déjà l’objet de la campagne de prévention du BPA et de la FMS ;
  • D’encourager les automobilistes et les motards à anticiper.
Plus d'infos : BPA.ch.
El Yannou
Source :  BPA
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Norton V4CR, le réveil de la bête ?
Norton fait son retour sur le devant de la scène avec un roadster "café-racer corsé"
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
le calendrier des HAT Series 2022 est en ligne!
Les dates des HAT Series 2022 sont désormais en ligne, c'est le moment de sortir votre agenda pour réserver vos weekends! On espère que la situation 2022 ne perturbera pas ce beau programme et que le HAT Master Balkans puisse cette fois avoir lieu!
Essai Triumph Speed Triple 1200 RR 2022 - Le sport et la classe "so British"
Avec sa Speed Triple 1200 RR, Triumph prend le monde des supersportives à contre-pied a. Ne serait-ce pas la sportive manquante ou l’évolution ultime du Café Racer ?
KTM 1290 Super Duke GT, léger facelift pour la voyageuse
La voyageuse grand tourisme de KTM a entièrement été renouvelée en 2018, 2021 est l'occasion d'y ajouter quelques fonctions et changer son look.
EICMA 2021 - Toujours plus vite, la nouvelle Ducati Panigale V4 2022
Depuis son arrivée en 2018, la Panigale V4 fait se tourner les têtes et tous les deux ans Ducati se penche à nouveau dessus pour la rendre plus efficace.

Hot news !

Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.
Essai de la Kawasaki ZH2 SE: 200 chevaux confortables
Une année après sa sortie, Kawasaki propose une mise à jour de son roadster compressé, la Z H2. Cette évolution "SE" gomme-t-elle les défauts relevés lors de son introduction ?
Essai Kawasaki Ninja ZX-10R 2021 - Elle gagne en Superbike, et pas pour rien !
Cette nouvelle Ninja, on l'attendait un peu. La faute à des délais de livraison allongés, ce n'est qu'en juin qu'on a pu se saisir de cette bête. Et autant dire que l'attente valait la peine !
Essai BMW M1000RR - Se prendre pour un pilote, juste une journée
A ce niveau de technique, on peut parler de moto d'homologation. L'équipe Superbike de BMW pouvait formuler tout ses souhaits d'amélioration de la S1000RR pour en faire une meilleure base à la moto de compétition. Au guidon, la différence saute aux yeux.