Essai publié le 07 février 2014

MV Agusta Dragster 800 - Course de Drag en courbe

Texte de Yann

Il y a quelques semaines, les premières photos d’un nouveau modèle de la firme italienne MV Agusta faisaient leur apparition. Puis ces deux dernières semaines, nous apprenions le doux nom de ce fameux modèle: "Dragster 800". Ce nom est-il usurpé ou approprié ?

Le rendez-vous était donné, ce sera le Sud de la France et plus précisément le Castellet qui nous accueillera en cette période hivernale. Un terrain de jeux idéal pour découvrir une moto. Les routes varoises sont réputées pour être tortueuses et dotées d'un grip qui met à mal les meilleures gommes du marché. Pourtant ce n’était pas gagné, car à notre arrivée, je me serais cru dans ma Suisse natale ! Température négative et pluie m’ont accueilli à bras ouverts, c’est bien la peine de venir dans le Sud pour ça... Heureusement, le lendemain nous a offert un ciel digne des plus belles cartes postales.

La Brutale se travestit en Dragster !

A mon arrivée, la Dragster pose fièrement dans la salle de billard de l’hôtel, le tout dans une superbe robe mate/kaki arborant fièrement un skull. Il était temps de la découvrir en chair et en os!

Le style est plutôt atypique et rappelle immanquablement une certaine Ducati Diavel. Tout se passe sur l’avant, tel un culturiste qui aurait omis de faire travailler ses jambes.

Le large guidon offre une possibilité de réglage étonnante : celui d’être réglable en profondeur sur 40mm, trois positions sont donc possibles, soit très appuyé sur les poignets, conventionnel ou buste droit, à vous de choisir. Malheureusement, il ne m’aura pas été possible de tester ces différentes options. Le bloc compteur LCD, ou devrais-je dire l’ordinateur de bord, est emprunté à la Brutale et la F3 800. Toutes les infos et réglages possibles sont présents, peut-être même trop pour une journée de test. Le réservoir de 16.6litres, quant à lui, fait dans le massif et offre une place suffisante pour glisser de grandes jambes. Heureusement, car pour rappel, votre serviteur mesure 1m88. Des prises d’air grillagées sont présentes de part et d’autres afin de gaver le moteur en air frais.

La selle joue dans le minimalisme et l’élégance avec des surpiqûres rouges et blanches et votre séant sera posé très en avant. Cette dernière culmine à 811mm, les grands comme les petits gabarits devraient y trouver leur compte. Si vous envisagiez prendre votre SDS ou autre avec vous, il sera judicieux de l’avertir avant votre virée "oui, j’ai une place passager, ou plutôt un semblant de selle...". Vous serez prévenu, nous déclinons toute responsabilité en cas de séparation, divorce et autre taquet derrière votre casque ! Les feux arrière sont superbes et magnifiquement dissimulés sous la selle. Seul le garde-boue en position milieu de roue vient gâcher le tableau, il est dommage d’être passé si proche d’un sans-faute. A contrario, ce dernier ne génère pas de vibration et sa fixation est de qualité. D’autant plus qu'il vient masquer en partie le Pirelli de 200 de large. M’enfin, certains accessoiristes se chargeront de rectifier le tir.

Du côté de la partie-cycle, pas d’innovation majeure puisque le châssis, les suspensions, le moteur à trois cylindres et l’électronique sont empruntés (et éprouvés depuis de nombreux mois) à ses grandes sœurs que sont la Brutale et la F3 800. Une technique que de plus en plus de fabricants tendent à utiliser afin de réduire les coûts. Il est dommage que les câbles ne soient pas mieux dissimulés, un simple passage du côté intérieur du châssis et quelques centimètres de gaines auraient permis de masquer ces derniers. Prochainement, une énième version verra également le jour avec la Tursimo Veloce, mais pour cela, il faudra patienter jusqu’à la fin de cette année. Seules les jantes se distinguent et viennent jouer les trouble-fêtes en proposant un design avec une multitude de bâtons ce qui lui confèrent un style chic et classe, d’autant plus que le monobras permet d’avoir une superbe vision de cet ensemble.

Esthétiquement parlant, ça claque ou ça casse, mais quoi qu’il en soit, il n’est pas possible de rester indifférent devant cette Dragster. Pour ma part, j’adhère totalement à ce look, mais suis quelque peu déçu par la finition, même si cette dernière est en hausse par rapport à la sœurette.

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Une sacré gueule
+
Moteur envoûtant
+
Polyvalence
On a moins aimé :
-
Pneu arrière
-
Ride by Wire pas au point

Fiche technique

Véhicule
Marque :
MV Agusta
Modèle :
Brutale 800 Dragster
Année :
2014
Catégorie :
Roadster
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Trois-cylindres, 4 temps, 12 valves, D.O.H.C.
Cylindrée :
798 cm3
Refroidissement :
Liquide
Alimentation :
Injection MVICS (Motor & Vehicle Integrated Control System)
Performances
Puissance max. :
125 ch à 11'600 tr/min
Couple max. :
81 Nm à 8'600 tr/min
Transmission
Finale :
Par chaîne
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multidisque à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
ALS Steel tubular trellis
Suspension AV :
Fourche Marzocchi “Upside Down” entièrement réglable
Course AV :
125 mm
Suspension AR :
Progressive avec mono amortisseur Sachs entièrement réglable. Monobras oscillant en aluminium.
Débattement AR :
125 mm
Pneu AV :
120/70 - ZR 17 M/C (58 W)
Pneu AR :
200/50 - ZR 17 M/C (75W)
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flotant ø320mm et étriers Brembo monobloc 4 pistons
Frein AR :
Simple disque ø220mm avec étrier Brembo 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2'060 mm
Empattement :
1'380 mm
Largeur :
825 mm
Hauteur de selle :
811 mm
Poids à sec :
167 kg
Réservoir :
16.6 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Gris Mat Metallisé
 
Blanc
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Record historique des ventes pour Ducati
Ducati célèbre une année 2021 historique, avec un nouveau record de vente. Un signe de bonne santé pour le constructeur en mains allemandes ?
Les ventes de moto à un nouveau sommet en 2021
L'année 2020 avait déjà montré une progression des ventes, 2021 a continué sur la même lancée. Nouveau record historique !
De 1972 à 2022 - 50 ans de Kawasaki Z
La dynastie initiée par la Z1 Super Four en 1982 se perpétue depuis 5 décennies et pour commémorer ceci, Kawasaki annonce 4 modèles en édition spéciale.
Une Honda RC213V-S neuve adjugée… CHF 225'680.- !
Les motos d’exception ou rare deviennent des valeurs refuges ou encore des placements à l’instar de cette Honda RC213V-S qui neuve valait 169'880 CHF et qui vient d’être vendue aux enchères pour la somme record de CHF 225'680.-.
Toute l'équipe d'AcidMoto vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année. Rendez-vous en 2022 pour d'autres aventures !
AcidMoto vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année.Et vous donne rendez-vous en 2022 pour d'autres aventures !!!
Honda CB750 Seven-Fifty par Jerem Motorcycle
Jerem Motorcycles à Béziers est un habitué des préparations sur diverses motos Youngtimer. Son style s'affirme un peu plus avec cette CB750-Four.

Hot news !

Essai Triumph Tiger Sport 660 - GT British pour jeune permis (vidéo)
Avec le moteur 660, la marque anglaise dispose d'un produit d'appel qui se décline ici en une moto plus polyvalente qu'un roadster.
Triumph lâche ses Tiger 1200 dans l'arène des gros trails
Triumph présente ses nouveaux trails au long cours et lâche ses Tiger 1200 chez les gros trails
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.