Essai publié le 30 juillet 2020

2'300 kilomètres en Moto Guzzi V85TT Travel

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de Pandin Filippo, Klaus Nennewitz, David Zimmermann

Arrivée l’an passé sur le marché, le succès de la V85 TT est une sacrée aubaine pour le petit constructeur de Mandello del Lario. Autant par son design original que par sa motorisation unique, la Guzzi V85 TT trace sa propre route dans le segment très compétitif du trail mid-size. Bien finie et bien équipée elle est vendue à un prix très compétitif et elle est d’ores et déjà le best-seller de la marque. Pour 2020, une version Travel dans un coloris exclusif Sabia Namib fait son apparition au catalogue de la marque. De plus, jusqu’au 31 août, Moto Guzzi offre CHF 1'500.- d’équipements ou d’accessoires au choix sur tous les modèles.

V85 TT Travel : Quelles différences avec la version standard ?

La Moto Guzzi V85 TT Travel n’est pas une nouvelle moto, mais une V85 TT équipée d’une pléthore d’accessoires et surtout, disponible dans un coloris exclusif. Pour CHF 14'990.-, la version Travel est livrée avec une paire de valises plastiques (37 et 27.5 litres), une bulle 60% plus grande que l’originale, des poignées chauffantes, un éclairage additionnel à Led, ainsi qu’une connectivité Bluetooth pour votre téléphone. Le lancement presse prévu en avril ayant été annulé pour cause de Covid-19, on s’est fait confier un exemplaire qu’on a testé sur route et en tout-terrain tout au long du Sardegna Gran Tour, un trip de six jours et 2'300 km.

Des finitions au top et un moteur unique en son genre

Lorsque je pose mes fesses sur la V85 TT à peine rôdée qu’on m’a livré chez Dupasquier Moto à Sorens, je retrouve immédiatement mes marques par rapport au modèle que j’avais testé l’an passé. J’adore ce nouveau coloris, et je dois dire que je suis toujours aussi impressionné par la qualité des détails et des finitions de cette Guzzi. 

L’aigle en relief sur les côtés du réservoir et sur le couvercle de l’alternateur, les autocollants sur le bord des jantes, le lettrage Moto Guzzi sur la selle et les caches culasses, les coutures rouges et beige de la selle, l’aigle qui s’allume au milieu du phare, le phare arrière en forme de double tuyère de réacteur, bref tous ces petits détails qui lui donne une classe dont seuls les italiens ont le secret. 

La pièce maitresse de la V85 TT est bien évidemment son magnifique bicylindre en V transversal refroidi par air, la signature de la marque depuis près de 50 ans maintenant. Qu’on puisse développer un tout nouveau moteur refroidi par air à deux soupapes qui satisfasse à la drastique norme EURO 5, je trouve ça vraiment cool. Qui plus est, avec des performances loin d’être ridicules. Par rapport à la série des Guzzi V9, à cylindrée égale, il développe tout de même 25 cv de plus ! 

Ayant principalement roulé en Aprilia Caponord 1200 Rally ces temps, dès que je m’assieds sur la Guzzi, je ne sens pas vraiment dépaysé. Elles ont le même guidon, les mêmes rétroviseurs et une position très similaire, taillée pour les longues distances.

Pour ceux qui ne le savent peut-être pas, Aprilia et Guzzi appartiennent au groupe Piaggio depuis 2004 ce qui expliquent quelques synergies. Apparemment, le développement de la partie cycle de la V85 TT aurait été fait par les ingénieurs d’Aprilia, ce qui explique certainement pourquoi elle est si efficace, comme vous allez le découvrir plus tard dans l’article. 

La V85 TT avec ses 235 kg tout pleins fait me parait légère face à ma Caponord qui en accuse 30 de plus sur la balance, surtout qu’elle profite d’un centre de gravité très bas, grâce à l’architecture de son moteur. Sa hauteur de selle de 830mm aidant, les manœuvres à basse vitesse sont faciles, d’autant plus qu’elle offre un grand rayon de braquage. 

Ce moteur de 850 cm3 entièrement nouveau est un modèle de souplesse à bas régime. Il descend sans broncher en dessous de 2'000 tr/min et invite à rouler sur le couple, à la manière d’un gros twin américain, mais sans les vibrations. Il ne rechigne pas pour autant à prendre des tours et monte facilement à 7'500 tr/min. Pour avoir roulé avec des températures avoisinant les 30°C en Sardaigne, j’ai beaucoup apprécié le fait qu’il ne dégage quasiment pas de chaleur au niveau des jambes contrairement à tous les V2 modernes refroidis à eau qui vous font roussir les poils à travers le pantalon dès que le thermomètre dépasse les 25°C. L’embrayage à câble est si doux que même votre mémé pourrait l’utiliser et le cardan est très agréable à l’utilisation. Pas de latence et plus de bruit de claquement de chaine. 

Suite sur la page 2

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
look, détails et finitions
+
moteur agréable et unique en son genre
+
grande autonomie
+
prix
+
confortable pour de longues distance
+
équipement (cruise control, poignées chauffantes, ordinateur de bord, valises, etc)
+
facilité de prise en main
+
hauteur de selle de 830 mm
On a moins aimé :
-
position des cale-pieds passager gênant pour une conduite sportive
-
bulle pas assez haute pour les plus d'1.80 m
-
échappement un peu trop discret
-
boite à vitesse bruyante et lente
-
jolies valises, mais pas les plus pratiques à l'utilisation

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Moto Guzzi
Modèle :
V85TT Travel
Année :
2020
Catégorie :
Enduro
Moteur
Type :
2 cylindres en V transversal refroidi par air, simple ACT et 2 soupapes par cylindre
Cylindrée :
853 cm3
Refroidissement :
à air
Alimentation :
njection électronique à simple corps, papillon de 52mm, ride by wire
Performances
Puissance max. :
80 ch à 7'750 tr/min
Couple max. :
80 Nm à 5'000 tr/min
Transmission
Finale :
cardan
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
un disque à sec
Partie cycle
Châssis :
tubulaire
Suspension AV :
fourche inversée de 41mm, précontrainte des ressorts et amortissement hydraulique réglables
Course AV :
170 mm
Suspension AR :
mono amortisseur, précontrainte du ressort et amortissement hydraulique réglable
Débattement AR :
170 mm
Pneu AV :
110/80 R 19 à chambre à air
Pneu AR :
150/70 R 17 à chambre à air
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque flottant de 320 mm, étriers Brembo radiaux à 4 pistons
Frein AR :
Simple disque de 260mm, étrier flottant à 2 pistons
Dimensions
Longueur :
2240 mm mm
Empattement :
1530 mm mm
Largeur :
950 mm mm
Hauteur de selle :
830 mm mm
kit -20mm et kit +20mm disponibles en options
Poids à sec :
208 kg
Poids total :
229 kg
Réservoir :
24 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Sabbia Namib
Catalogue
Prix de vente :
CHF 14'990.-
En ligne :

Plus d'articles Moto

Yamaha MT-09 2021 - Difficile de renouveler une légende
Depuis 2013, la MT-09 a propulsé Yamaha dans une nouvelle ère qui ne vous a pas échappé. Sept ans après, la marque doit miser gros pour assurer la relève.
Annulé ! - Marché International Motocross et Racing de Sursee (LU) 2020
Dans la situation actuelle, il semble illusoire de réunir un grand nombre de personne en un même lieu, même en plein air.
Serait-ce la version finale de la Harley Davidson Pan America ?
Alors que le prototype semblait assez abouti, il restait des éléments de mystère qui pourraient bien être dévoilés.
Ducati passe la Streetfighter V4 S en mode furtif (Dark Stealth)
Si en plus du bruit de l'échappement, le rouge attire trop l'attention sur vous et la Streetfighter V4 de vos rêves, Ducati a la solution.
BMW présente la R18 Classic et 4 toutes nouvelles R Nine T !
Le Vintage, c'est devenu une vraie machine à cash pour BMW. La R18 a ouvert la porte de la deuxième salve, la R18 Classic et la R Nine T s'engouffrent dans la brèche.
Course de côte de Verbois 2020 – Billet du bord de « piste »
Ce 64ème opus de la course « intergalactique » de Verbois aura eu lieu, cette fois-ci c’est sûr.Mais sur un seul jour, le samedi 17 octobre 2020.

Hot news !

Triumph Trident – Le constructeur anglais dévoile sa chasseuse de MT-07
Le constructeur anglais maîtrise à merveille l'art de la communication et dévoile peu à peu ce que sera sa Trident qui est annoncée comme un roadster au tarif serré et qui arrivera au printemps 2021.
L'Aprilia Tuareg 660 surprise lors de ses premiers roulages
Elle était attendue depuis sa vague annonce lors du salon EICMA de Milan l'année passée. En voici les premiers clichés (de médiocre qualité) lors d'un roulage, l'Aprilia Touareg 660 entend bien venir se mêler à la guerre des Adventures mid-size.
Une aéro active sur la future S1000RR ? C'est possible
Après avoir conquis le microcosme du MotoGP, les appuis aérodynamiques font leur place sur les modèles de série afin de pouvoir courir en World Superbike, la prochaine en date à en bénéficier sera vraisemblablement la BMW S1000RR et ils seront actifs.
Essai KTM 890 Duke R - Super Scalpel, mais pas Super Duke
2 ans déjà que la 790 Duke est sortie, premier bicylindre en ligne de la marque Autrichienne. Entre la toute première image saignante et la moto finale on avait perdu un peu d'éclat. Du proto 2016 à la 890 Duke R, on s'y retrouve beaucoup plus !
Une Aprilia RS400 dans les tuyaux ?
L'usine de Noale a régné durant les années nonante sur le monde des petites cylindrées avec feu sa RS125 qui était la digne héritière de la moto de Grand-Prix, depuis l'avènement du quatre-temps, le constructeur se fait plus discret mais cela pourrait changer…
Une Yamaha Ténéré 300 dans les tuyaux ?
Après l’ère des sportives puis celle des roadsters, il semble bien que les Adventures aient le vent en poupe depuis peu. Pour s’en convaincre il suffit de voir l’offre grandissante qui s’adapte à la demande.