Essai publié le 17 février 2014

Les Triumph Thunderbird LT et Commander - Deux Anglaises au pays de l’oncle Sam

Texte de Charles Donzé / Photo(s) de Triumph Motorcycles

Triumph est l’une des marques moto les plus anciennes du marché avec plus de 110 années d’histoire qui ont marqué inéluctablement de nombreuses générations de passionnés. La première moto produite sous le nom de Triumph est sortie d’atelier en 1902.

Chez Triumph, on innove, on se bat pour maintenir à haut niveau de satisfaction clientèle, mais surtout, on glorifie l’image des motos "classiques". La fameuse Bonneville et ses déclinaisons Scrambler, Thruxton et America sont connues du milieu. Plus récemment, en 2010, Triumph a proposé une nouveau concept de la Thunderbird. D’abord commercialisée en 1594cc (1600), elle a gagné près de 100cc dans sa version SE, puis Storm.

Pour 2014, Triumph enfonce le clou et renforce sa présence sur le marché des customs avec les nouvelles Thunderbird LT (LT pour light touring) et Commander. La présentation à la presse de ces deux modèles a été prévue à San Diego (Californie). Ce n’est pas un hasard si Triumph a convié la presse outre-Atlantique... En effet, la firme d’Hinckley s’attaque sans honte ni appréhension à la marque emblématique du pays de l’oncle Sam ; comprenez par là, Harley-Davidson ! Pari osé, penseraient certains ?

San Diego, la Californie dans toute sa splendeur. N’ayez crainte d’extérioriser votre lifestyle, vous ne serez pas juger ! Dans tous les cas, les ‘Ricains de Californie pensent grand, flamboyant et surtout, voyant. La moto fait partie intégrante du paysage. Il faut dire que la météo y est le plus souvent favorable et que le réseau routier est propice a de belles virées, de l’Oceanside aux réserves naturelles autant verdoyantes que désertiques.

La Thunderbird LT et la Commander font fière figure dans le paysage. La première se la joue voyageuse classique, tandis que la deuxième titille les méchants garçons. Elle partage toutes deux une base identique : moteur, transmission, châssis et partie-cycle.

Le moteur n’est autre que l’emblématique twin parallèle "longue course" de 1700cc (le plus gros du marché) équipant déjà la Thunderbird Storm. Pour l’occasion, la cartographie-moteur a été revue pour offrir plus de couple à bas régime. Résultat, il développe 93cv à 5’750tr/min et 151Nm à 3’400tr/min. Bien que les deux modèles accusent plus de 300kg chacun, nul doute que les relances seront velues et les accélérations musclées. La puissance et le couple sont transmis à la roue arrière par l’intermédiaire d’une boîte à six rapports et d’une courroie.

Le châssis en acier tubulaire rigide n’est autre qu’une déclinaison de la Storm (chasse différente). C’est principalement au niveau de la selle et de ses fixations que se trouvent les changements. La selle des Thunderbird LT et Commander sont arrimées plus bas pour offrir plus d’épaisseur. Les mousses des selles pilote et passager ainsi que le dosseret du sissy-bar sont de densités différentes : moelleux sur le dessus, puis ferme en profondeur. De plus, un mousse de soutien lombaire prend place à l’arrière de la selle pilote pour favoriser une bonne cambrure du dos.

La partie-cycle a fait l’objet d’une attention particulière pour rendre les voyages et les escapades encore plus agréables. Triumph a fait confiance à un ensemble Showa pour les éléments de suspension. Les ressorts double taux (deux densités : souple puis ferme) assurent confort de conduite et stabilité de trajectoire ; les ressorts arrière sont réglables sur cinq positions de précharge. La fourche est de gros diamètre avec ses 47mm. Quant aux freins, Triumph n’y est pas allé avec le dos de la cuillère et n’offre pas moins que deux disques flottants de 310mm avec étriers à quatre pistons Nissin à l'avant et un disque de 310 mm avec étrier simple Brembo à l'arrière. A en croire Triumph, la Commander passerait de 130km/h à l’arrêt en 64.1m ! Chapeau, pour 348kg tous pleins faits...

Outre ses nombreux éléments chromés enjolivant sa silhouette, la Thunderbird LT se pare des attributs indispensables au touring, à savoir un pare-brise en polycarbonate d’une épaisseur de 4.5mm, d’un grand phare rond suppléé de deux feux additionnels, de deux valises latérales en cuir de 28 litres (prise 12V dans l’une d’elle), d’un porte-paquet attelé au sissy-bar et d’une instrumentation de bord facile à la lecture. Côté esthétique, la Thunderbird LT s’équipe de pneus radiaux Avon à bande blanche (nouveauté mondiale!) montés sur de larges jantes à rayons et propose deux combinaisons de couleurs : Caspian Blue / Crystal White et Lava Red / Phantom Black.

Quant à la Commander, Triumph s’adresse aux gros bras. La recette est simple, mais franchement efficace. Un boudin de 200mm de large à l’arrière, un regard affûté avec deux phares ronds typiques des Triumph sportives (Street Triple (R), Speed Triple (R), Thunderbird Storm et Rocket III Roadster), une face avant massive, deux échappements à coupe ronde filant de chaque côté, des jantes en alu forgé façon "Fuchs", ... Pour se la jouer bad boy, on ne peut guère trouver mieux ! Enfin, il y a toujours l’indétrônable Rocket III et son trois-cylindres 2300cc ; qui dit mieux ? Les coloris font dans la sobriété, à l'instar de la Thunderbird LT, avec deux combinaisons : Crimson Sunset Red / Lava Red et Phantom Black / Storm Grey.

A l’arrêt, ces deux nouvelles Triumph brillent par leur présence ! De la ligne générale à la qualité de fintion, en passant par le soin apporté aux détails, on se demande encore ce que Triumph a à envier à la concurrence, si ce n'est cet effet de mode lié à l'image de marque. En parlant de détails, il suffit de s’approcher de la peinture du réservoir ou des garde-boues pour constater l’excellence du coup de pinceau... (peinture et liseret réalisés à la main!)

Pages de l'article :

Pages

AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Au final...

On a aimé :
+
Moteur
+
Qualité de fabrication
+
Agrément de conduite
+
Sex-appeal !
+
Historique de la marque
On a moins aimé :
-
Cruellement attachantes !
-
Palette de coloris maigre

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Thunderbird LT
Année :
2014
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle calé à 270°, double arbre à cames en tête
Cylindrée :
1699 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique séquentielle multipoint
Performances
Puissance max. :
93 ch à 5'750 tr/min
Couple max. :
151 Nm à 3'400 tr/min
Transmission
Finale :
Courroie crantée
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi disques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
En acier tubulaire
Suspension AV :
Fourche Showa de 47mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Deux amortisseurs Showa à ressorts chromés, avec réglage en précharge sur 5 positions
Débattement AR :
109 mm
Pneu AV :
150/80 R16 à flanc blanc
Pneu AR :
180/70 R16 à flanc blanc
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque de 310mm avec étrier Nissin à 4 pistons
Frein AR :
Disque de 310mm avec étrier 2 pistons Brembo
Dimensions
Longueur :
2'546 mm
Empattement :
1'665 mm
Largeur :
956 mm
Hauteur de selle :
700 mm
Poids total :
380 kg
Réservoir :
22 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Caspian Blue / Crystal White
 
Lava Red / Phantom Black
Catalogue
Prix de vente :
CHF 21'750.-
2 ans de garantie, kilométrage illimité
En ligne :
Garages :
 

Fiche technique

Véhicule
Marque :
Triumph
Modèle :
Thunderbird Commander
Année :
2014
Catégorie :
Cruiser
Kit 25 kW :
Non disponible
Moteur
Type :
Bicylindre parallèle calé à 270°, double arbre à cames en tête
Cylindrée :
1699 cm3
Refroidissement :
Refroidissement liquide
Alimentation :
Injection électronique séquentielle multipoint
Performances
Puissance max. :
93 ch à 5'750 tr/min
Couple max. :
151 Nm à 3'400 tr/min
Transmission
Finale :
Courroie crantée
Boîte :
6 rapports
Embrayage :
Multi disques à bain d'huile
Partie cycle
Châssis :
En acier tubulaire
Suspension AV :
Fourche Showa de 47mm
Course AV :
120 mm
Suspension AR :
Deux amortisseurs Showa à ressorts chromés, avec réglage en précharge sur 5 positions
Débattement AR :
109 mm
Pneu AV :
140/75 ZR17
Pneu AR :
200/50 ZR17 75W
Freinage
ABS :
Oui
Freinage combiné :
Non
Frein AV :
Double disque de 310mm avec étrier Nissin à 4 pistons
Frein AR :
Disque de 310mm avec étrier 2 pistons Brembo
Dimensions
Longueur :
2'442 mm
Empattement :
1'665 mm
Largeur :
990 mm
Hauteur de selle :
700 mm
Poids total :
348 kg
Réservoir :
22 litres
Coloris disponibles
Coloris :
Crimson Sunset Red / Lava Red
 
Phantom Black / Storm Grey
Catalogue
Prix de vente :
CHF 20'650.-
2 ans de garantie, kilométrage illimité
En ligne :
Garages :
 

Plus d'articles Moto

Djeemee's Story - Sapinette
Parce que le monde de la moto est rempli d'histoires, Djeemee a décidé qu'il allait également partager la sienne. En commençant à peu près par le commencement, soit l'histoire de son premier gros cube. Une Bandit 600 baptisée Sapinette. Tout un programme!
Roland Sands s'empare déjà de la BMW R18
Roland Sands est de ces préparateurs qui, quand vous le quittez une minute des yeux, sort un truc improbable de son atelier. C'est pour cette raison que bien souvent les constructeurs lui confient leur moto en avant première.
Sortie AcidTracks 2020 à Bresse - Les photos sont là
Enfin !! Après des mois, que dis-je, des semaines à rêver de ces instants licornesques, nous avons enfin pu mettre les roues de nos fidèles montures sur le circuit de Bresse et nos photographes étaient là pour immortaliser ce moment.
Breaking News - Honda tease sa nouvelle CBR 600 RR 2021 !
La rumeur courait pour une présentation le 9 août sur le circuit de Sugo au Japon, mais c'est aujourd'hui que le site Honda.co.jp voit apparaitre en ligne une vidéo et une photo de la nouvelle CBR 600 RR.
20 ans après, le BMW C1 pourrait revenir (nous hanter)
Pour l'an 2000, le BMW C1 était une révolution : un scooter conçu pour être vendu à des automobilistes. En les libérant du port du casque avec un système à deux ceintures, il y avait de l'idée.
Une nouvelle RC213V-S en approche chez Honda ?
La RC213V-S présentée fin 2015 n'aura pas été la machine à rêver que Honda attendait et ce malgré la qualité de l'engin, les attentes du public étant certainement plus élevées.

Hot news !

Essai KTM 390 Adventure - Elle doit être prise au sérieux
A l'annonce de sa sortie, j'étais sceptique. Je n'ai jamais vu une moto de ce segment sur nos routes, alors pourquoi celle-ci devrait marcher ? D'abord parce que l'Europe n'est pas le marché cible et ensuite parce qu'elle est vachement bien cette 390 Adventure !!
Kawasaki Z900 vs. BMW F900 R - Duel au sommet du marché roadster
Cette année 2020, si particulière, verra quand même l'énorme succès de la nouvelle Kawasaki Z900 sur le marché. Face à elle, BMW présente son premier roadster mid-size convaincant, la F900 R.
Essai Honda CB1000R Neo Sports Café - Sortie de léthargie
La précédente CB1000R, c'est une des premières motos qu'on avait essayé sur le site en 2010. Depuis tout ce temps, elle n'aura changé qu'en 2018. Mais que s'est-il passé en 8 ans de développement ? Bah euh...
Essai défi : l'Aprilia RSV-4 Factory sort de sa zone de confort
Il y a déjà un moment, Djeemee est allé mettre la RSV-4 Factory dans ses petits souliers en tentant de maîtriser ses 217 chevaux au quotidien. Il s'est bien ramassé et a enfin retrouvé l'usage de la parole pour nous en parler.
Duel Yamaha - Tracer 700 contre Ténéré 700 - Laquelle il vous faut vraiment
Le moteur CP2 est un grand succès pour Yamaha. Ce bicylindre en ligne de 689 cm3 a pris place dans pas moins de 4 modèles de la marque. Avec la mise à jour 2020 de la Tracer et la Ténéré 700, on pourrait croire que ces deux modèles sont très proches, mais il n'en est rien. On vous explique comment choisir.
Essai Yamaha Tracer 700 - Evolution remarquable
Du côté de Tenerife, sur fond de tempête de sable et d'alertes au coronavirus, Yamaha nous a mis entre les pattes l'évolution de la cadette des Tracer. Look moderne et soigné, amélioration par petites touches, pas de débauche technologique : Baby Tracer vise juste et cette évolution s'avère finalement extrêmement pertinente.