Reportage publié le 23 décembre 2021

Trois Helvètes dans la Côte française - Une (belle) histoire de famille

Texte de Phoukham Phothirath / Photo(s) de Phoukham Phothirath, Thierry Cittone et famille Clerc-Roy

La toute première rencontre avec Loïc, Michel et Sylvie a eu lieu sur la manche de Panissières (département de la Loire, France) du championnat de France de la Montagne, dont c’était l'épreuve d’ouverture. C'était fin juillet 2021, et la discussion s’est enclenchée de suite, en toute simplicité, autour des motos. Puis après ça, les rencontres se sont multipliées et ça s’est même accéléré. Car on s’est revus ensuite à celles de Marchaux (Doubs) et de Frangy (Haute-Savoie). Et l’amitié s’est peu à peu renforcée. Et, pour finir, on s’est retrouvés tout un samedi après-midi d’octobre dans leur fief des bords du Lac de Joux pour une petite séance d‘entretiens croisés en famille. Et, tandis qu’une bise glaciale soufflait au dehors, j’ai découvert une belle histoire de famille. Une famille attachante, pleine d’humilité et de complicité, de réalisme et qui respire la passion de la moto sous toutes ses formes.

Tel père, tel fils.

Ce n’est que lorsqu’on voit passer père et fils du bord du tracé que l’on se rend immédiatement compte de la similitude des styles : c’est propre, c’est fluide, avec une belle vitesse de passage en courbe. Ce n’est jamais brutal, tout se déroule en douceur et dans le respect de la mécanique. Cela était assez flagrant dans l’Omega du tracé sinueux de Marchaux.

De plus, pour corser le tout, Michel et Loïc font la double monte, mais père et fils se débrouillent toujours pour être dans les mêmes runs de montées : Michel sur l’Aprilia RS250/Yamaha R6, et Loïc sur la Yamaha R3/Power 25. Cela dit, le jeune déhanche beaucoup plus que l’ainé, qui pilote plus droit, plus « à l’ancienne ».


Tous deux ont un style coulé, efficace, et les deux sont fluides et les deux aiment la pluie. Seuls les rituels qui précèdent les montées diffèrent un peu, mais dès que le casque est enfilé, ils entrent dans leur monde. Ils sont dans leur course.

Comment avez-vous commencé ?

Honneur au père : Michel a pu ainsi écumer les courses de côtes en France, avec un palmarès étoffé, à la fois sur des 2T et des 4T, et à une époque où partir faire des courses relevait de l’aventure ou de l’inconscience, ou des deux… Pugnace, Michel s'accroche, se bat et va jusqu’à même obtenir une licence de Grand Prix comme point d'orgue. Une autre époque, une époque épique. 

Loïc a commencé par le tout-terrain sur un Pee Wee, avant de se faire happer par le virus de la vitesse. Et avant de commencer à 12 ans sa première course, et pas par n’importe laquelle : c’était au Petit Abergement, un des plus beaux tracés de la saison. Cela se passait en 2018.

En parallèle, il participe au championnat 25 Power. Éclectique, Loïc aime aussi faire les courses d’endurance de 4 heures. Ainsi, Loïc progresse vite, grapille des poignées de secondes au fil des saisons. Gagne en technique et en confiance. Puis est venu le moment où le fils a roulé plus vite que le père. Et ça s’est passé cette année, pour la plus grande fierté de tout le monde !

Aller sur les courses demande un minimum d'organisation et de disponibilité. Le tout étant orchestré par Sylvie, aux manettes des agendas et de la logistique, et dont la présence est bienvenue, qui apaise et stabilise tout le monde.

Et les résultats ?

Les deux dernières saisons se sont déroulées de façon assez dissemblables, avec une compagne 2019 pleine et une saison 2020 blanche en courses de côte (Loïc a toutefois pu terminer 3ème du championnat 25 Power sur circuit). Et c’est le mors aux dents que père et fils ont entamé cette année 2021. Loïc termine champion de France en 25 Power junior (titre qu’il avait déjà décroché lors de la finale en 2019 sous l’objectif de notre reporter Thierry Cittone) et senior, mais il coiffe également la couronne du vice-champion de France en catégorie 300. Michel finira 15ème en Open sur la RS250, notamment grâce à de bons résultats à Panissières (une très bonne 8ème place) et Marchaux, mais décrochera aussi une honorable 18ème place en SuperSport sur une vaillante et âgée R6. Mais, bien au-delà des résultats, c’est le plaisir qui a primé. Et ce, avec toute la complicité du monde.

Des remerciements, pour terminer ?

Participer aux championnats, se déplacer sur les courses, préparer les motos, tout cela demande un budget conséquent. L'argent reste le nerf de la guerre et la famille tient à remercier les sponsors suivants pour leur soutien tout au long des deux dernières saisons : Donato Coaching pour la préparation physique, Garage Sinibaldi, Chevalier Moto, Motos Performances, CPRP Moudon, TeamClairon’s, Damien Balmer (précieux aide mécano qui a su aussi mettre Loïc en confiance), ainsi que BIHR (Suisse).

Ainsi, après la chasse au chrono tout au long de la saison, la chasse aux sponsors est désormais ouverte en cette fin d’année. Et il est temps de se poser un peu, de calmer le rythme, et nul doute que Sylvie saura se ménager quelques journées privilégiées pour dévaler les pentes enneigées et défaire les triple-nœuds à l'estomac engendrés tout au long de la saison. Loïc a déjà commencé sa préparation hivernale avec des sessions de glisse sur terre, tout en préparant son avenir professionnel avec un apprentissage. La famille prépare donc déjà activement 2022, et notamment du côté de Moudon, mais chuuut !

Quant à moi, je tiens à remercier Sylvie, Michel et Loïc pour leur accueil, leur amitié et les discussions que nous avons pu avoir dans le paddock et en dehors. Et pour la passion indéfectible dont ils ont fait preuve tout au long de cette saison compliquée. 

À suivre!

Foux Foux
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Sport

24 HDP et 500 Miles Motosport - Apprendre en s’amusant
24 HDP et le garage Motorposrt donne aux apprentis genevois la chance de participer aux 24 Heures de Barcelone et au 500 Miles de Magny-Cours. Ils ont besoin de vous afin de boucler leur budget.
Not On Any Sunday / Pas N’importe Quel Dimanche de Course
La course de côte intergalactique de Verbois 2022, oui, mais vécue de l’intérieur par un poireau jeune pousse.
18 ème édition du Raid Passion Désert - 17 au 26 octobre 2022
Les équipes de Pro Raids Organisation et Sud Raids Aventures sont fières de vous présenter la 18ème édition du RAID PASSION DÉSERT.Cap vers le Sud Marocain pour découvrir ou redécouvrir des lieux incontournables tels que Merzouga et Chegaga… des noms qui sentent bon le sable, maître mot de cette 18ème édition !
Dakar 2022 – Danilo Petrucci déclaré vainqueur de la 5ème étape – Le point avec Hervé Gantner
C’est un véritable exploit qu’a réalisé le pilote KTM-Tech3 Danilo Petrucci. Déjà vainqueur de deux Grand-Prix MotoGP, le pilote italien s’est vu déclaré vainqueur de la 5ème étape du Dakar après la pénalité de 6 minutes infligée à Toby Price.
Règlement WorldSSP 2022 – En route pour de nouvelles aventures
Pour 2022, le championnat World Supersport s’offre ce qui est certainement sa plus grande mutation avec une ouverture à de nouveaux modèles dont la cylindrée dépasse allègrement les 600cc des machines alignées jusque-là.
C’est confirmé, Dominique Aegerter repart à la conquête de la double couronne
On savait que le pilote de Rohrbach avait à nouveau signé avec le team Ten Kate pour tenter de conquérir une deuxième couronne en WSS, aujourd’hui, avec la publication de la liste des engagés MotoE, on a la confirmation de son engagement au sein du team Dynavolt Intact GP MotoE.

Hot news !

Leçon de vie - Première course PMR de Renaud Pellissier
Je m'appel Renaud j'ai 28 ans et aujourd'hui on m'a proposé de raconter mon histoire. Je vais vous parler de ma première expérience en course de vitesse PMR, mon premier podium.
Dovizioso quittera le team officiel Ducati à la fin de la saison
La nouvelle tombe comme la foudre sur le Red Bull Ring. Andrea Dovizioso ne roulera plus chez Ducati fin 2020. La relation entre l'usine et le pilote italien n'était plus au beau fixe depuis plusieurs moi
OFFICIEL - Robin Mulhauser en Supersport chez CIA Landlord Insurance Honda
Le sympathique Fribourgeois de la Swiss Mafia du Moto2 a trouvé un guidon pour 2017. Robin Mulhauser courra en effet le Championnat du Monde Supersport dans le team PTR Honda la saison prochaine.
Moto2 – Après l'annonce de la signature avec Leopard pour 2017, Aegerter expulsé du team de Fred Corminboeuf
Selon nos confrères très bien informés du Blick, Dominique Aegerter ne fera pas partie de la tournée outre-Atlantique pour le team carXpert Interwetten.
Aprilia FaceTheRace - Les clients en visite au RedBull Ring
Début Mars, pour l'achat d'une Aprilia V4 vous receviez en cadeau un accès VIP à la course MotoGP du RedBull Ring en Autriche. Retour sur ce voyage.
MXGP of Switzerland - La fête fut grandiose à Frauenfeld (TG)
Faites un événement de sport motorisé en Suisse et les gens se déplacent en masse, la 15e manche du championnat du monde MXGP l'a une fois de plus prouvé.