Roadbook publié le 27 août 2015

Sibérie Extrême - Episode 3 : la BAM Ouest [page 4]

Texte de David Zimmermann / Photo(s) de David Zimmermann

Pages

Quelle idée stupide ! Rapidement, on se rend compte qu’elles ne se rejoignent pas. Il pleut de plus en plus et nous sommes bloqués par un pont détruit de notre côté. On grimpe sur la ligne de de chemin de fer pour essayer de voir Ian et l’appeler. On crie, on court, le tout sous la pluie avec ces co*nards de moustiques qui profitent pour nous piquer au visage car on est obligé d’ouvrir nos visières à cause de la buée... C’est vraiment l’enfer. On commence  un peu à paniquer. Il fait presque nuit, on ne peut plus continuer et on ne voit pas d’autres solution que de se poser pour la nuit en espérant que Ian fasse de même. On avait vu une petite maisonnette directement au bord de la ligne de chemin de fer quelques kilomètres en amont, et on décide de retourner en arrière pour y jeter un oeil.

Vous n’allez pas me croire, mais par une chance inouïe, la fenêtre est ouverte et on peut y entrer. Là, on est en mode survie, il pleut de plus en plus et on se dépêche d’y balancer tout notre matos. A plusieurs reprises, on a confondu le bruit d’un train avec la moto de Ian, mais cette fois pas de doute, c’est bien le bruit sourd inimitable de la 690 Rally. Je cours dehors, et c’est bien Ian qui arrive ! Il a finalement fait marche arrière, retraversé la rivière et a suivi les traces de nos pneus. Quel soulagement !

Malgré notre fatigue, et le fait qu’on soit trempé jusqu’à l’os, on passe probablement la meilleure soirée et on se jure de ne plus se quitter jusqu’à la fin de notre trip. Non seulement il y a de l’électricité dans la cabane, et mais également des chauffages. Avec le réchaud à gaz de Ian, on se fait du thé et de la bouffe de survie en sachet, vu les circonstances, c’était comme bouffer dans un gastro ! Autant vous dire qu’on apprécie hautement notre confort sommaire, quand on sait qu’on a failli devoir monter les tentes sous la pluie à même la route en compagnie de ces sal*pards de moustiques !

La suite dans l'épisode 4!

David
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Moto

Yamaha R6 GYTR - Une machine réservée à la piste
Précédemment annoncée avec un réservoir noir, elle sera finalement bleue.
La Honda CB300R fait son retour en 2022
Désormais avec un moteur aux normes Euro 5, la CB300R revient au catalogue parmi les "Néo Sport Café"
En 2022, les Yamaha neuves auront 4 ans de garantie en Suisse
Pour souligner leur promesse de fiabilité des produits du constructeur japonais, la garantie est prolongée en 2022.
Yamaha Ténéré 700 Raid – L’Adventure au bout de la dune
Présentée sous forme de prototype lors du dernier salon EICMA, les dessins de la Yamaha Ténéré 700 Raid, version spéciale Adventure, viennent de fuiter.
Essai BMW CE 04 - À la pointe du tout électrique
Après le C Evolution, le maxi-scooter CE 04 est le premier modèle de la nouvelle stratégie de mobilité urbaine de BMW. Il n'y aura plus de nouveau modèle thermique, place au tout électrique.
Record historique des ventes pour Ducati
Ducati célèbre une année 2021 historique, avec un nouveau record de vente. Un signe de bonne santé pour le constructeur en mains allemandes ?

Hot news !

Essai Triumph Tiger Sport 660 - GT British pour jeune permis (vidéo)
Avec le moteur 660, la marque anglaise dispose d'un produit d'appel qui se décline ici en une moto plus polyvalente qu'un roadster.
Triumph lâche ses Tiger 1200 dans l'arène des gros trails
Triumph présente ses nouveaux trails au long cours et lâche ses Tiger 1200 chez les gros trails
Essai Ducati Panigale V4S 2022 - L'expérience au service du pilote
Ducati accumule énormément d'expérience en compétition puis un jour, tout est rassemblé dans une moto qui doit devenir une référence. Place au récit d'une journée extraordinaire.
Essai-bis Triumph Speed Triple 1200 RS 2021 - Deux salles, deux ambiances
Réaliser l'essai d'une moto sur un circuit mène forcément à ne pas contenter ceux qui n'ont aucune affinité avec cette activité. Seulement quand Marc parle de "Couteau Suisse" pour ce roadster british, il faut bien continuer à faire le tour de son utilisation.
Essai Fantic Caballero Rally : Le retour des "gromonos" ?
Légère, maniable et accessible, la Fantic Caballero 500 dans sa déclinaison "Rally" reprend le meilleur du passé.
Comparatif des sportives de rêve à Alès - La Ninja rencontre la R1M et la M1000 RR
Pour qui veut débourser entre CHF 19'990.- et 37'900.- pour une sportive, il faut être sûr de son coup au moment de signer le bon de commande. Entre 2 japonaises et une européenne, le choix serait difficile si on avait pas la piste d'Alès à dispo pour les départager.