Reportage publié le 14 septembre 2011

Carénage « Made in China », belle de loin mais loin d’être belle? – Etape 3

Texte de Yann Blondel / Photo(s) de Yann Blondel / Avec la collaboration de Damien, mécano d'un jour

Et voilà, nous y sommes enfin, l’étape finale de notre commande d’un carénage moto « Made in China », le tout commandé via le site de vente en ligne Ebay.

Nous précisons que ce qui suit ne peut pas être pris pour une généralité.

On récapitule brièvement notre procédure liée à notre commande :

Avant tout, il a fallu démonter notre ancien carénage également d’origine chinoise, que le précédent propriétaire avait commandé chez un vendeur tiers. Le démontage n’a posé aucun problème.



Qualité des pièces

Lors de la réception de notre colis, les pièces présentaient plutôt bien. Nous avions déjà signalé notre inquiétude sur le type des fixations qui paraissaient collées avec une matière spéciale. Renseignements pris auprès du Yote, spécialiste en aérographie, que nous avions interviewé il y a quelques mois. Ce dernier nous informe que la colle (ou, du moins, ça y ressemble !) qui se trouve sur nos pièces, n’est autre que du plastique fondu à l’aide d’acétone. Selon notre ami, ce système de collage se voudrait résistant. Soit, nous verrons...

A savoir que le carénage d’origine d’une moto actuelle est fait, en règle générale, de plastique injecté en ABS. Les pièces ne font donc qu’une et aucune pièce ne vient se coller par-dessus. D’ailleurs, notre ancien carénage est de ce type.

Lors de certains vissages, notamment, sur les éléments peints, donc visibles, il faudra veiller à ne pas trop serrer les vis. Ces dernières ont tendances à arracher le vernis, voir les autocollants.

Au final, nous nous retrouvons avec une seule pièce cassée (pour le moment). Evidemment, c’est une pièce qui se voit, sur un flanc du carénage. L’attache reliant ce dernier à notre Ram-Air s’est tout simplement arrachée. De ce fait, le flanc ne plaque pas comme il se doit et laisse apparaître un grand vide. Après deux jours de roulage, c’est l’autre côté qui se détache peu à peu.

Les pièces qui s’emboîtent comme à l’origine ne supportent pas les vibrations. En moins de 200km, nous nous retrouvons avec des espaces anormaux entre les éléments de carénage. Une petite tape plus tard, tout revient à sa place jusqu’au prochain nid de poule. Le remède est assez simple et peu couteux, un joint en silicone viendra sceller les pièces défectueuses.


Pièces répondant ou non aux emplacements d’origine et retouches

Pour la majorité des pièces (70% env.), les emplacements se trouvent au bon endroit. Malheureusement, certaines pièces sont tout simplement impossibles à monter sans l’aide divine d’une perceuse ou d’une lime. Le plus gros souci rencontré provient de la coque de selle arrière et de la face avant.


Les différents trous pour la selle ne sont pas du tout en face des trous, alors que nous utilisons uniquement les pièces fournis dans notre colis. Plusieurs perçages ont dû être effectués.


Il a fallu également avoir recours au taraudage ; hé oui, de la peinture avait coulé dans les pas de vis des fixations. Des pas de vis ? Oui, car sur le carénage chinois, vous pouvez oublier vos habituelles vis à bois ; ici, tout se passe en vis métrique. Prévoir également une vingtaine d’euros en visserie et rondelles. Dans notre cas, rien n’était indiqué par le vendeur…


Les vis du dosseret de selle, servant à masquer l’assise passager, ne correspondent pas. Les pattes trop longues laissent apparaître un espace de plus ou moins 2cm.

La face avant qui accueille notre phare, a également dû être ajustée à grands coups de lime, faute de quoi, notre optique n’aurait jamais pu entrer dans son logement. La lime nous a permis de le placer au mieux, mais nous avons dû nous y prendre à plusieurs reprises afin d’obtenir un résultat passable.


Le bas de notre carénage d’origine accueille une grille. Cette dernière abrite le radiateur d’huile. La pièce de notre colis vous propose une pièce de forme identique, mais ne présente aucune grille protectrice. Nous avons donc préféré jouer la sécurité en gardant notre élément d’origine.

Photos finales, le résultat est très beau ! De loin, seulement…



Conclusion

Si, au départ, la commande est très simple et semble intéressante, il ne faudra pas vous attendre à retrouver des pièces de qualité originale. Les photos présentes sur le site de vente en ligne sont malheureusement trompeuses. Les photos des pattes de fixations peuvent être un très bon indicateur de qualité du produit… ceci dit, il ne faudra pas vous fier qu’à cela.

Il nous aura donc fallu près de 07h30 effectives de travail à deux personnes pour venir à bout de notre précieux. Notons aussi que nous allons certainement passer quelques heures à ajuster les panneaux de carénage suite aux derniers problèmes apparus après 200km. Un novice pourrait rapidement y perdre son latin…

Bien évidemment, notre test ne peut être pris comme une généralité. Certains vendeurs exposent d’excellents produits et d’autres, même avec de bonnes évaluations, des produits de qualité passable.

Nos conseils

  • Ciblez les vendeurs ayant un taux d’évaluations supérieur à 99%
  • Prenez contact avec le vendeur avant de valider votre achat. Si pas de réponse, passez votre chemin
  • Exigez des photos recto-verso des carénages
  • Montez vos pièces avant de rendre votre évaluation
  • Privilégiez les carénages ABS 100% injecté
  • Calculez bien la différence de prix entre un vendeur européen et étranger

Un prochain test, nous permettra de comparer deux types de carénage. L’un provenant d’Ebay, l’autre d’un vendeur européen.

Nos démarches

Nous avons repris contact avec notre vendeur Ebay gtech777 afin qu’il se justifie face aux problèmes rencontrés. Ce dernier maintient que ses produits sont de très bonne facture et nous propose toutefois un remboursement partiel du carénage… Après quelques mails, le montant proposé est de € 20.-. Soit le même montant qu’il nous avait proposé lorsque nous avions reçu une pièce cassée. Nous avons refusé son remboursement et l’avons averti que notre article au sujet du montage allait être publié sur notre site.

Nous avons également contacté deux shops ayant pignon sur rue en France, qui proposent des carénages de remplacement. Un seul a souhaité entrer en matière pour notre test, à savoir Carenage.eu situé à Lyon. Ce dernier nous permettra de réaliser un test avec ses carénages d’ici quelques semaines. Nous pourrons ainsi évaluer les différences entre les deux produits, qui selon le vendeur français, sont totalement différents.

Affaire à suivre...!

El Yannou
AcidTracks 2019 - Organisation de sorties pistes

Suivez AcidMoto.ch !

Plus d'articles Accessoires

Moto Guzzi – 100 Years : Le grand livre anniversaire
Les 100 ans d’histoire de la moto narrés par dix personnalités éminentes qui célèbrent leur passion pour Moto Guzzi. Le livre avec une reliure prestigieuse, paru chez Rizzoli, est illustré par un choix exceptionnel de photos inédites à ce jour.
Paaschburg & Wunderlich passe aux mains de Bihr pour se développer aux USA
Wunderlich est un nom évocateur pour les accessoires haut de gamme pour BMW notamment. Cette marque allemande c'est aussi Highsider ou LSL. Maintenant détenu par le puissant groupe Bihr, ils visent une expansion internationale.
Essai Bridgestone Battlax T32 : Un pneu abouti
Avec son nouveau T32, Bridgestone mise sur la technologie pour convaincre. Nous les avons essayés durant 2 jours en Italie.
Promo spéciale Metzeler Roadtec 01 SE - Un sac de voyage iXS offert
Alors que le Roadtec 01 SE sort vainqueur du test du journal allemand Motorrad, Metzeler souligne cette victoire en offrant un sac de voyage iXS aux 800 premiers participants à la promotion.
Ce qu'il faut savoir sur le nouveau Pirelli Diablo Rosso IV
Pirelli a dévoilé la quatrième génération de son Diablo Rosso. Plus de grip et de maniabilité au programme.
Après 5 mio. de Diablo Rosso, Pirelli annonce le Diablo Rosso IV !
La success story du Pirelli Diablo a commencé en 2002, mais c'est en 2008 qu'est apparu le premier Diablo Rosso. C'est l'appellation qui sera conservée pour les pneus à usage routiers sportifs.

Hot news !

Metzeler Racetec Slick TD - Même un amateur le chauffe en 2 tours
Dans la gamme Metzeler, on connaissait déjà le Racetec Comp K, fait pour durer longtemps entre les mains d'un amateur, ils proposent maintenant le Racetec Slick TD pour Track Day.
Un blipper sur (presque) toutes les motos ? C'est possible avec Woolich Racing
Suite à l'optimisation d'une Yamaha R6 chez GBK Motos à Gland, on est passé au stade supérieur avec le Pack Racing proposé lui aussi par Woolich. Au programme pit-limiter, fonction warm-up, launch control et blipper.
RaceAnalyse - Votre chrono et coach GPS Swiss Made
Les solutions d'enregistrement de vos performances sur piste sont nombreuses, du lecteur de boucle magnétique à l'appareil le plus complet allant jusqu'à mesurer votre prise d'angle. RaceAnalyse s'adresse aux amateurs et aux professionnels à la recherche d'un outil simple et intuitif.
Motorex Helmet care et Protex Spray - Pour nettoyer et imperméabiliser
En plus de sa gamme de lubrifiants, Motorex a également tout un catalogue de produits innovants pour l'entretien courant de votre moto et de votre équipement. Avant l'hiver, pensez au pouvoir nettoyant de la mousse Helmet Care avant d'imperméabiliser à l'aide du Protex Spray !
Drift HD Ghost - Concurrente à la hauteur
Fleuron de la gamme Drift Innovation, cette caméra est la réponse à la GoPro Hero 3. Télécommande, appli mobile, étanchéité: tout y est. Si vous n'êtes pas équipé, lire ce qui suit vous donnera les points clés de l'utilisation in situ d'une caméra par un motard.
Les feux au xénon autorisés en Suisse sous certaines conditions !
C'est une petite révolution que nous venons d'apprendre et pourtant l'info circulait déjà depuis plus d'une année dans les différents services des automobiles.